gommages maison
Beauté - Santé,  Faire soi-même

Mes recettes de gommages au naturel

Ça y est, le printemps est enfin là ! Je ne sais pas pour vous mais en plus du soleil qui revient après quelques semaines de grisaille, l’herbe du jardin a poussé d’un seul coup (youpi, il va falloir tondre…). Considérations météo et jardinage mises à part, le printemps est souvent associé au renouveau et à l’envie de faire peau neuve. Je vous propose aujourd’hui quelques recettes de gommages à faire soi-même avec les ingrédients du placard, ainsi qu’une recette testée et approuvée pour un gommage anti-poils incarnés. 

À vos tambouilles !

Un gommage, pour quoi faire ?

Par son action mécanique, l’exfoliation (ou gommage, comme vous préférez) permet de désincruster les pores, se débarrasser des cellules mortes de la peau et lui donner de bonnes bases pour se régénérer correctement et mieux absorber les produits de soin. C’est aussi un geste essentiel avant rasage/épilation, afin d’avoir une surface bien lisse et de mieux capter les poils.

Il existe plusieurs techniques : à la brosse ou au gant exfoliant, humide ou à sec pour les peaux moins sensibles ; ou avec un produit gommant. Personnellement, j’alterne entre les deux : le gant l’été pour éliminer peaux mortes et restes de crème solaire ; crème de gommage l’hiver en soin pré-épilation.

Dans tous les cas, on réserve ces méthodes pour le corps, sur les zones où la peau est plus épaisse. Pour le visage, je vous conseille plutôt des produits de gommage « chimiques » aux acides de fruits pour éliminer les peaux mortes sans agresser l’épiderme (on a dit peau neuve, pas peau décapée).


Mes recettes de gommages naturels

Direction la cuisine ! On ouvre les placards et on déniche, au choix :

  • Du miel ou de l’huile d’olive. Cette base hydratante permet de ne pas trop agresser la peau ;
  • Du sucre ou du café pour exfolier. Je vous recommande de récupérer le marc de café, histoire de recycler sans trop gâcher 😉 Si vous en avez vraiment trop, vous pouvez l’utiliser pour les plantes, je vous en parle ici.
    À noter : le café a des grains plus petits, parfait pour les peaux plus sensibles.

On mélange le tout : là je ne vais pas beaucoup vous aider car je le fais à l’œil, l’idée est d’avoir une pâte pas trop liquide pour que ce soit plus facile à utiliser (et que ça ne coule pas directement dans la douche).

Appliquez ce gommage en massant de façon circulaire, de bas en haut. Puis rincez et lavez-vous. Attention si vous utilisez de l’huile, qui peut rendre le fond de la douche/baignoire glissant, on n’est pas là pour perfectionner ses poses de patinage artistique 😉

 

S’exfolier pour diminuer la kératose pilaire

Et paf, comme ça, je vous livre encore une info fascinante à mon sujet : je suis sujette à la kératose pilaire

« Mais keskecé ? » allez-vous me dire… Eh bien, disons que ma peau produit trop de kératine au niveau des poils, ce qui rend difficile pour ces derniers de « percer » la couche supérieure de l’épiderme. Ils ont donc une fâcheuse tendance à rester dessous (youpi) et à faire des petits boutons rouges ou blancs, selon les zones. Ce sont les fameux « grains » sur l’arrière des bras. Résultat, j’ai les jambes constellées de petits points rouges, imaginez ça sur fond de peau claire, c’est hyper beau, un vrai tableau pointilliste 👌

BREF, la kératose c’est esthétique avant tout, ce n’est pas non plus la fin du monde – il y a bien plus grave ma bonne dame…– mais surtout, ça peut s’éliminer/s’atténuer à condition d’être rigoureux.se. Spoiler alert : je ne le suis pas du tout MAIS j’ai déniché messieurs-dames une super recette de gommage qui permet d’éliminer les peaux mortes en prenant le souci à bras le corps. 

Je vous présente le gommage anti-poils incarnés ! (tadam !!) On remercie au passage Aromazone chez qui j’ai trouvé cette pépite.

Ma recette anti-poils incarnés

Pour réaliser 200 mL, il vous faudra :

  • 200 mL de crème hydratante neutre, pas trop horrible niveau compo.
    Je prends la mienne au rayon bio de mon supermarché histoire que ça ne coûte pas les yeux de la tête, mais la crème à tout faire Aromazone est top également.
  • 10 mL d’AHA acides de fruits. Ils permettent de « grignoter » les peaux mortes.
  • 60 g de poudre de noyaux d’abricots bio. Du marc de café bien sec (j’insiste) fait également très bien l’affaire.
  • Facultatif : 12 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone, pour son action rééquilibrante. 
  • Un pot de 200mL vide (pot à confiture, le pot contenant la crème Aromazone si vous l’utilisez, un pot de crème ou masque récupéré…).

Préparation :

  • Avant toute chose, lavez-vous bien les mains et désinfectez le plan de travail et les ustensiles que vous utiliserez, y compris le pot dans lequel vous allez transférer la préparation. Cela garantit le bon vieillissement dans le temps du gommage et évite la prolifération de bactéries.
  • Mélangez les ingrédients dans l’ordre : la crème, l’AHA, les grains exfoliants et, éventuellement, l’huile essentielle.
  • Versez la crème gommante dans le pot et notez la date de fabrication. Vous pourrez conserver votre crème environ 6 mois dans son pot à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Côté utilisation, c’est comme avec un gommage traditionnel : on exfolie en cercles de bas en haut et on rince. Je trouve cette recette très efficace un jour avant l’épilation et les 200 mL durent longtemps, même avec 2 gommages par mois

Niveau prix, tout dépend des options que vous choisissez : 5€ les 200 mL si vous optez pour l’option crème de supermarché, récup café et 0 huile essentielle ; 14€ si vous préférez acheter tous les ingrédients sur Aromazone.


Vous savez maintenant tout sur mes gommages maison et mon arme secrète 😉

Vous avez d’autres recettes de gommages naturels avec des ingrédients du placard ? Dites-nous tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.